Ah si j'étais riche !

Le rêve.


C'est marrant, c'est une phrase qui me reviens souvent en ce moment. On connait tous des passages à vide, des réorientations, des changements de plans, ou de vie, qui font que les rentrées d'argent sont plus ou moins anarchiques. Je sais que vous voyez de quoi je parle: de ces wishlists qui débordent, de ces innombrables heures passées à écumer Pinterest, de ces paniers virtuels qui n'en finissent pas, de ces envies qui se créent à la moindre pub à la télé, de toute cette frustration qui s'accumule.

Abandon d'un panier de make up, vue d'artiste. 

Des fois je me dit qu'on vit dans un monde de fou, que notre vie dépends d'un chiffre sur un compte en banque. Enfin, pour moi, c'est assez virtuel l'argent finalement, ce ne sont que des chiffres, qui nous permettent de faire plus ou moins de choses. Bon, je ne suis pas là pour vous faire un plaidoyer contre la société de consommation. Mon avis est mitigé sur la chose. Je ne suis pas pour ce mode de vie, qui fait qu'actuellement c'est plus le travail qui choisi où on va vivre. Ça me bloque et me frustre complètement. J'ai la sensation d'être privée de liberté, de ne pas avoir le choix que de faire un travail qui ne me plait pas, juste pour pouvoir survivre. Notez que je ne dit pas vivre, parce qu'avec le genre de travail auquel je pense, on a le temps et/ou l’énergie de rien. Bref, vous l'aurez compris, je suis un peu dans un moment dans ma vie où la société actuelle ne me conviens pas, mais d'où je n'ai absolument pas la foi de sortir. Parce que oui, cette société m’oppresse mais loin de moi l'idée de tout plaquer pour aller élever des pandas en Chine.

Ils sont mignons pourtant. 

Non pas que l'idée ne me séduit pas, c'est juste que pour ça, il faut de l'argent (c'est drôle n'est-ce pas) et surtout, je n'ai pas de courage. Je ne suis pas douée de mes 10 doigts non plus remarquez, c'est pour ça que j'ai abandonné l'idée de vivre en autarcie dans une yourte.

Non, là, à force de traîner sur des sites de vêtements, (parce qu'évidement, je suis dans une période où j'ai envie de refaire l'intégralité de ma grade robe, sinon, c'est pas drôle), je me dit que j'aurai été heureuse de savoir coudre et même tricoter. Bon, je dois vous avouer que ma grand-mère et mon arrière grand-mère ont essayé de m'apprendre, mais enfant, je n'étais pas réceptive, je trouvais plus important de vivre ma vie de sorcière. (ben oui, génération Charmed que voulez-vous. ) J'aurai aimé être capable de me faire des vêtements sur mesure. Ça doit être tellement cool de porter des choses que l'on a fait soi-même, des choses qui nous vont parfaitement. (je crois que je vais le noter comme compétence à acquérir un jour).

A coté de ça, j'ai établi la liste des choses que je veux faire/acheter avec la prochaine rentrée d'argent, parce que bon, y'a des priorités dans la vie.

- Acheter un soutien-gorge à ma taille. Oui, en premier. Parce que j'en ai marre d'avoir mal au dos, et parce que c'est quand même super important, il faut l'avouer.

- Aller chez le coiffeur. Ben oui, les fourches, c'est pas top, ça va pas en s'arrangeant en plus.

- Acheter un cadeau d'anniversaire à l'amoureux. Même si c'est un petit truc, j'y tiens.

- Me faire percer. Ouais, ça peut paraître super accessoire, mais c'est une chose dont j'ai envie depuis des années, et en ce moment, j'ai vraiment envie de me ressembler. De refaire ma déco. Comme vous voulez.

Bon, si je fais ça, ça sera déjà pas mal. J'ai conscience que cette liste peut paraître complètement idiote, que je devrais penser à manger, payer mes factures... Mais bon, cette vie est assez compliquée comme ça, même si je ne peux pas faire tout ça tout de suite, tout d'un coup, savoir que je peux le rêver, l'envisager, me met déjà un peu de baume au coeur. ♥

Et vous, quel est votre rapport à tout ça? 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mon avis sur le kit Mini Macaron

Le silence, un déménagement et la phobie sociale.

Parlons sexe.